Les autres maladies héréditaires du métabolisme des acides aminés

Parmi les autres maladies métaboliques, nous évoquerons ici uniquement celles de type « intoxication » dans lesquelles le sujet s’intoxique de façon aiguë ou chronique en raison de l’accumulation en amont du bloc enzymatique d’un ou plusieurs métabolites toxiques.

Ces affections sont représentées par les aminoacidopathies, les acidémies organiques, les hyperamoniémies congénitales et certaines affections du métabolisme glucidique comme la galactosémie ou l’intolérance au fructose.

Les maladies héréditaires du métabolisme décrites ci-après sont celles traitables par un régime à teneur réduite en protides et sont ainsi appelées : erreurs innées du métabolisme des acides aminés.

Tyrosinémie (TYR)

Définition et symptômes

La tyrosinémie se caractérise par un déficit enzymatique au niveau du métabolisme de la tyrosine.

Il existe 3 types de tyrosinémie en fonction de l' enzyme déficiente.

  • Tyrosinémie de type I : déficit de l’enzyme fumarylacétoacétase, forme la plus sévère et la plus courante dont les symptômes sont hépatiques et rénaux.
  • Tyrosinémie de type II : déficit de l’enzyme tyrosine aminotransférase hépatique responsable d’une accumulation très importante de tyrosine dans les compartiments liquidiens de l’organisme. Le tableau clinique associe une atteinte oculaire et cutanée, ainsi qu’un retard mental dans 50% des cas.
  • Tyrosinémie de type III : déficit de l’hydroxyphénylpyruvate, forme la plus rare, avec des signes neurologiques.

Traitement

Dans les 3 formes, il y a une accumulation de tyrosine donc l’apport alimentaire sera limité ainsi que celui de la phénylalanine puisque son hydroxylation permet la synthèse de tyrosine.

Le régime alimentaire comprend un apport restreint en protéines naturelles, assurant les besoins minimums en phénylalanine et en tyrosine et l’utilisation de mélanges d’acides aminés sans ces 2 acides aminés.

Homocystinurie (HCU)

Définition et symptômes

L’homocystinurie classique est due au déficit en cystathionine-b-synthase dont le cofacteur est la vitamine B6. La méthionine est transformée en homocystéine qui elle même devient la cystéine grâce à cette enzyme. Le déficit entraîne une accumulation d’homocystéine et une diminution de la cystéine. Il existe 2 formes :

  • Forme B6 sensible : représente 30%
  • Forme B6 resistante

Le tableau clinique associe une atteinte osseuse, oculaire, un retard mental dans 50% des cas et un risque majeur d’accident vasculaire tromboembolique.


Traitement

Le principe du traitement est le suivant :

  • Essai thérapeutique avec la vitamine B6 : si forme vitamino sensible, le traitement à vie est instauré par de fortes doses de vitamine B6 sans restriction protéique associée.
  • Forme résistante à la vitamine B6 : régime pauvre en protéines sévère avec 150 à 200mg de méthionine par jour et un mélange d’acides aminés sans méthionine.

Aciduries Organiques

Définition et symptômes

Les Aciduries Organiques concernent un déficit enzymatique du catabolisme des acides aminés ramifiés (valine, isoleucine, méthionine, thréonine) entraînant une accumulation de métabolites anormaux dans les urines (confirmation du diagnostic).

Les aciduries sont :

  • Acidémie propionique (AP) avec des formes sensibles à la biotine
  • Acidémie méthylmalonique (AMM) avec des formes sensibles à la vitamine B12
    En absence de traitement, la toxicité s’exerce sur de nombreux organes (cerveau, foie, rein, peau…).

Traitement

Pour les formes sensibles à la vitamine B12 (AP) et biotine (AMM), le traitement est simple et repose presque exclusivement sur la vitaminothérapie, à des doses pharmacologiques.

En revanche, pour les formes typiques, le prise en charge au long cours repose en un régime hypoprotidique et une nutrition entérale diurne continue (NEDC) afin d’éviter le jeûne.

L’adjonction d’un mélange d’acides aminés peut être envisagée.

Anomalies du cycle de l’urée

Définition et symptômes

Les anomalies enzymatiques du cycle de l’urée sont des affections héréditaires du métabolisme. 5 acides aminés sont impliqués : Ornithine, citrulline, acide argino – succinique, arginine et aspartate.

Les déficits enzymatiques sont responsables d’une diminution de l’élimination de l’azote qui s’accumule sous forme d’ammoniaque dans le sang et les urines.

Parmi les anomalies du cycle de l’urée, il y a le déficit en OCT, la citrullinémie.

Le tableau clinique est très variable en fonction de la sévérité du déficit : les formes à révélation aiguë néonatale avec de lourdes séquelles neurologiques et les formes à révélation plus tardive qui pourront se manifester par des atteintes digestives, neurologiques.


Traitement

Il est destiné à minimiser les sources et les besoins d’excrétion de l’azote excédentaire par un régime hypoprotidique et maintenir une disponibilité en arginine.