acide aminé

22 septembre 2022

Un acide aminé est le constituant de base d’une protéine.
Un acide aminé est le fruit de la traduction d’un ARNm (transcrit d’ADN).
ADN => ARNm => Acide aminé => Protéines
L’enchaînement des acides aminés constitue la structure primaire des protéines. Dans le code génétique de l’homme, 20 acides aminés standards sont représentés. Parmi eux, 8 sont indispensables (notre organisme ne peut les synthétiser, il faut les tirer de l’alimentation) : leucine, tryptophane, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, valine, isoleucine.
L’histidine et l’arginine sont semi-indispensables. En effet, seuls les nourrissons ont besoin d’en apporter de leur nourriture.
La cystéine, glycine et tyrosine peuvent être indispensables pour certaines populations. A titre d’exemple, pour un patient phénylcétonurique, l’apport accru de phénylalanine est impossible. Or la phénylalanine est à la base de la création de la tyrosine, cette dernière devient indispensables et nécessite un apport exogène. On parle de protéine si cette dernière est composé de plus de 100 acides aminés. Dans le cas contraire, on parle de polypeptide (20 à 100 acides aminés) ou de peptide (moins de 20).